Le barrage de Pareloup - Épisode 3

Plus de 2 000 ouvriers ont participé à la construction des barrages du Lévézou. Mais comment ces géants de pierre ont-ils été construits ?


Retrouvez ici les caractéristiques des barrages du Lévézou : lien.


Les barrages sont construits en béton, c'est-à-dire un mélange de granulats (graviers, sable) et de ciment. Les premiers étaient extraits dans une ballastière (carrière) qui se trouvaient à Broquiès, petit village situé au-dessus des gorges du Tarn. Les matériaux étaient ensuite acheminés jusqu'aux différents chantiers par un téléphérique d'environ 40 km de long, depuis Broquiès jusqu'à Pont-de-Salars. Ce système avait été jugé moins coûteux que le transport en camion car les granulats sont très lourds. Des bennes transportaient nuit et jour les granulats à sept points d'arrêt. Une fois vides, elles étaient remplies de ciment qu'elles redistribuaient dans l'autre sens. Et ainsi de suite. Il passait ainsi une benne toutes les 20 secondes ! Nuit et jour !

(les anciens racontent que les vols étaient fréquents... car il suffisait d'arrêter une benne pour se servir. Il faut dire que les chantiers avaient lieu à la fin de la guerre et que les pénuries de matériaux étaient encore fréquentes)

Les autres matériaux étaient amenés par camion de l'entreprise Ballot depuis les gares ferroviaires.


Le barrage de Pareloup en construction

© EDF, Le Truel. Avec l'aimable autorisation du PETR du Lévézou


Le béton était ensuite fabriqué sur place en mélangeant granulats et ciment. À Pareloup, il était distribué sur le chantier par une grue géante appelé "l'avion", que l'on voit bien sur les photos de la construction. Le barrage est construit par plots verticaux, eux aussi très visibles sur les photos (une dizaine). Un câble, le blondin, apporte dans une benne les autres matériaux.


Le barrage de Pareloup en construction

© EDF, Le Truel. Avec l'aimable autorisation du PETR du Lévézou


Enfin, on trouve autour du chantier différents espaces de travail : des bureaux, des entrepôts pour les matériaux etc... Même si les principaux bureaux et entrepôts de l'entreprise Ballot se trouvaient à La Primaube, où il y avait également une cité ouvrière.


Outre la construction des barrages qui constituent la partie la plus visible, le complexe du Pouget comprend également plusieurs galeries souterraines qui relient les réservoirs les uns aux autres. Ainsi, depuis le lac de Pareloup, une galerie de 11 km amène l'eau jusqu'à l'usine d'Alrance puis d'Alrance à Villefranche-de-Panat. Des équipes de mineurs travaillaient nuit et jour au percement de ces galeries.


Le barrage de Pareloup en construction

© EDF, Le Truel. Avec l'aimable autorisation du PETR du Lévézou



Sources :

PETR du Lévézou

Daniel Crozes, Les barrages du Lévézou et des Raspes du Tarn


N'hésitez pas à visiter les espaces hydroélectriques de Pont-de-Salars et Le Truel : infos ici.


Un grand merci au PETR du Lévézou pour les photos et les documents sur le barrage !!

-------------------------------

Les textes et images réalisées par nos soins sont la propriété intellectuelle des Patri'Minots. Si vous souhaitez les utiliser, merci de mentionner l'auteur.

Le projet Patri'Minots

L’objectif de Patri’minots est de donner des clefs de lecture et de compréhension aux enfants pour apprendre à regarder. J'espère ainsi donner à chacun, enfants, parents, grands-parents ou simples curieux, l’envie de découvrir l’histoire et le patrimoine. 

 

En savoir plus

 

  • Facebook - White Circle
  • Icône Instagram blanc

Contact

Julie Duponchel / Les Patri'Minots

Caplongue 12120 Arvieu

www.patriminots.com

07.64.05.41.75

patriminots@gmail.com

SIRET : 89387621900013

Carte professionnelle : 1219028P

© 2020 par Patri'Minots. Créé avec Wix.com