[Balade en Aveyron : le retable baroque de Brousse-le-Château]

Vous avez sûrement déjà vu cet immense meuble en bois, dans le chœur derrière l'autel. On le trouve parfois aussi dans une chapelle latérale.

Mais à quoi servait il ?



Les deux retables de Brousse-le-Château


Il s'agit d'un retable. Ce grand meuble servait d'écrin au petit coffret (tabernacle) qui contenait les hosties et le calice utilisés pendant la messe. Les hosties et le vin (symbolisé par le calice) sont partagés et mangés lors de la messe. Retables et tabernacles sont souvent peints ou recouverts de feuilles d’or de manière à être vus de tous.


Le retable de Brousse-le-Château a été réalisé en 1769 sur commande de monseigneur Louis-André de Gimaldi, curé de la la paroisse. 


Pourquoi étaient ils si richement décorés ? 🤔 (Quelques explications supplémentaires pour les grands curieux)


Le tabernacle de Brousse-le-Château


Au XVIe siecle, l'Église doit faire face à un important mouvement de contestation appelé la Réforme protestante qui reproche notamment à l'Église sa richesse et son faste. Elle rejette plusieurs croyances catholiques comme le culte des saints ou la Transsubstantiation (le fait que le pain et le vin deviennent le corps et le sang du Christ). Pour contrer le mouvement et reconquérir des fidèles, l'Église met au contraire en avant tout ce que les protestants rejettent et développe un art au service de sa Contre-Reforme : c'est l'art baroque.


La puissance de l'Église se manifeste dans les retables, particulièrement imposants et majestueux de manière à être vus de tous et frapper les esprits.


On retrouve dans le décor de nombreuses représentations de saints (sur celui de Brousse-le-Château, on peut notamment voir saint Jacques-le-Majeur à qui est dédiée l'église). Sur le second retable, conservé dans la chapelle sud, on peut reconnaître un évêque, sans doute saint Amans premier évêque de l'Aveyron et saint protecteur du Rouergue. Le décor fait également la part belle au monde végétal avec des corbeilles de fruits, des pampres de vignes sur les colonnes etc...



Détail du décor du retable de Brousse-le-Château


Le tabernacle est au coeur du retable car il représente la Transsubstantiation à travers les hosties et le calice contenant le vin. On trouve souvent représenté sur la porte un pélican nourrissant ses petits ou un agneau (symboles du sacrifice du Christ).


Pourquoi trouve-t-on souvent une représentation de pélican sur les tabernacles baroques (comme ici à Carcenac-Salmiech ? En y regardant de plus près, vous pouvez remarquer que le pélican est en train de nourrir ses petits. Le cou penché sur sa poitrine, il se perce celle-ci pour les nourrir de son coeur et de son sang. Cette légende a été reprise par l'Eglise pour symboliser l'amour du Christ pour les hommes. À l'image du pélican, Jésus donne son corps et son sang pour sauver les Hommes.


Il est donc logique de trouver cette image sur le tabernacle qui contient les hosties (corps du Christ) et le calice (contenant le vin, c'est-à-dire le sang du Christ).



Voici un autre retable aveyronnais : celui de l'église de Carcenac, située aujourd'hui sur la commune de Salmiech. Il reprend les mêmes éléments que le retable de Brousse-le-Château, à savoir une structure symétrique avec trois travées horizontales et trois travées verticales, la travée centrale étant occupée par un tableau dont l'iconographie est liée à la vie du Christ (c'est souvent une Crucifixion); un décor végétal; des statues de saints dans des niches (ici la Vierge et saint Amans en évêque) ; un tabernacle au centre...


À toi de jouer : imagine de nouvelles couleurs au retable de Brousse-le-château !



Pour découvrir Brousse-le-Château, c'est par ici !


------------------------------

Toutes les publications de ce blog sont la propriété intellectuelle des Patri'Minots. Les textes et les photos (sauf mention contraire) sont la propriété de l'auteur et ne sont pas libres de droit.Toutes reprises ou copies des textes et photos doivent faire mention de l'auteur. Merci.